Il est intéressant d’observer le diligent développement auquel sont sujettes les vidéos marketing online actuellement. En effet, tant au niveau du contenu qu’elles présentent comme du format dans lequel elle s’inscrive ; les vidéos en ligne constituent un outil indispensable quant à la mise en contact et l’échange avec son audience. Plusieurs aspects pourraient alors expliquer et décrire la croissance vécue para les vidéos mises en ligne.

En tant qu’élément représentatif, en 2017, le visionnage de vidéos représente un tiers de l’activité globale en ligne (HubSpot, 2016). Parallèlement, la vidéo online comprend une partie très importante du trafic web étant donné qu’elle suppose 74% de ce dernier (CISCO, 2016). Ainsi, en interprétant ces données, nous pouvons observer que la vidéo s’érige comme le support par excellence des moyens communicatifs digitaux les plus « avant-gardistes. »

De plus, il faut tenir compte que 85% des vidéos sur Facebook sont vues sans son (Digiday,2016) et que la présence de sous-titres accroît le temps de visionnage aux alentours de 12% (Facebook, 2016). Ceci nous incite donc à reconcevoir la manière de créer et de promouvoir ces vidéos ; en effet, le contenu et le discours transmis acquièrent maintenant une majeure importance.

Contrairement à ce que l’on pourrait supposer, les trois quart des vidéos en ligne sont visionnées par 65% des utilisateurs (Syndacast, 2015). D’où l’importance de résumer les éléments présentés depuis une perspective claire et évocatrice, de la même manière qu’il est nécessaire de les organiser d’après une dialectique précise.

Quant aux professionnels — provenants d’un quelconque secteur étant donné que la vidéo marketing ne cesse de s’adapter à différents milieux –, 73% des commerçants du B2B affirment que la vidéo influe positivement sur le positionnement du RSI ou « retour sur l’investissement ». Ainsi, 60% des professionnels du secteur marketing ont employé, en 2016, la vidéo dans leurs stratégies de marketing sur les réseaux sociaux (Social Media Examiner, 2016). Tandis que 65% d’entre eux projettent d’augmenter leur budget sur les annonces vidéos publiées sur les dispositifs mobiles (HubSpot, 2016).

Finalement, depuis une perspective de positionnement SEO, nous avons cinquante-trois fois plus de chance d’apparaître sur la première page de Google lorsque nous disposons d’une vidéo (TurbularInsights, 2015), alors, en tant que professionnel, il est aujourd’hui primordial de concevoir des campagnes pourvues de ce type de vidéos, qui ne semblent être qu’à leur début de leur prestige où sont inclus, entre autres, les spots publicitaires, les vidéos corporatives, de marque personnelle ou de témoignages.

Source: PlayFilm

Couverture: Freepik